Şu anda giriş yapmadınız. Giriş yapınız veya üye olunuz.
Kelime, sayı veya tarih giriniz.
a
tout
 |  Word belgesi oluştur  |  Listeye Ekle  | 
 
Seslendir:
Okunuşu: / taʊt / Okunuş kuralları
Dil: İngilizce
Hecelenişi: tout
Ekler: touts/tout·ed/tout·ing
Türü: fiil, isim


Tanımı:


f. ,
i. , k.dili müşteri aramak, simsarlık etmek;
oy toplamak;
yarış taliminde atları gizlice gözetlemek;
bahis tutan kimseye atlar hakkında önceden bilgi vermek;

i. yarış taliminde atları gözetleyip bahisçilere önceden bilgi veren kimse;
simsar

tout için örnek cümleler:

(Üzerinde olduğunuz kelimenin anlamını görmek için 'CTRL' tuşuna basınız veya kelimeye tıklayınız.!)
  • Cependant, il y avait foule. On se demandait d'o¨ tout ce monde tait si brusquement sorti; il couvrait tout l'espace libre devant _La Belle Promenade_. A part la douzaine de citadins qui accompagnaient le chef, c'taient des gens de l'endroit et des hameaux avoisinants. Tous, ou presque tous, appartenaient la classe populaire: artisans de village et ouvriers agricoles, avec par ci par l un petit mtayer. A premire vue il e¹t t difficile de dire si cette foule tait hostile ou favorablement dispose. On y remarquait quelques figures dplaisantes: ces mmes mouchards qu'on avait surpris, le dimanche prcdent, couter les conversations dans les estaminets.
  • Un peu avant neuf heures, lorsque les volets furent ferms et les lampes allumes, des chants braillards tout coup clatrent dans la rue. Sefietje, occupe laver la vaisselle avec Eleken, quitta aussitt son ouvrage. Les chants s'levaient en une clameur sauvage. On e¹t dit un bruit d'meute.
  • Un soir, il y retourna. La jolie Fietje, que jadis il aimait tant embrasser en cachette, l'occasion, trnait comme de coutume, apptissante et tout sourire derrire son comptoir; une dizaine d'habitus s'parpillaient en divers groupes autour des petites tables. Le fils du notaire y tait, le fils du receveur, d'autres fils de notables. L'entre de M. Triphon fut salue d'un concert de cris et d'exclamations; Fietje, l'air d'une fleur entre les verres et les bouteilles de son comptoir, fut prise d'un rire roucoulant et inextinguible.
  • Progressivement, le moteur ralentissait sa marche. Les pilons immobiliss restaient suspendus des cbles solides; le ronron des engrenages s'assourdissait; les courroies diligentes qui tout le jour avaient vol comme des oiseaux nocturnes sur les poulies luisantes, s'arrtaient avec un craquement collant, en une tension dernire. Les boules du rgulateur se repliaient sur leurs axes; le monstrueux volant se figeait contre le mur; le robinet de vapeur, dans un dernier soupir, rendait l'me.
  • Kaboul, tout prt accompagner son ma¯tre, le regarda fixement, de ses yeux bruns intelligents. Il ne bougeait pas. Il comprenait. Il demandait. Il attendait. ½Non ... non...¬, rpta M. Triphon voix basse, comme en rponse une question pose, pendant qu'il reculait pas pas, intimant l'ordre d'un geste catgorique. Kaboul, les oreilles dresses, demeurait immobile. On e¹t dit un petit chien de granit noir. M. Triphon continuait de marcher reculons, jusqu' ce qu'il f¹t hors de la remise. Mais le petit chien, tout seul dans le grand espace vide sous la lueur d'une lanterne pendue une poutre, de loin attirait tellement le regard que son ma¯tre eut peur et, d'un lger sifflement, le rappela prs de lui. Fou de joie, Kaboul bondit, les oreilles couches et la queue tournoyante. ½Non ... non ...¬, reprit aussitt M. Triphon. Et il rpta son geste svre. Kaboul, interdit, se ptrifia. M. Triphon partit vive allure.
  • Justin ne se le fit pas dire deux fois. Sursautant de peur, il repassa le seuil de l'huilerie en s'essuyant avec sa manche, qui lui barbouillait la joue en noir. Les autres se mirent rire, mais du bout des lvres, ne voulant pas faire un succs Fikandouss. Ils le regardaient la drobe, mfiants, drouts par cet norme changement qui s'tait opr en lui, les derniers temps. Il n'avait jamais t tout fait d'aplomb. Qui sait s'il n'tait pas en train de devenir compltement toctoc?
  • Sidonie ne disait rien, mais elle voyait et sentait bien ce qui se manigan?ait autour d'elle. Ses jolies lvres rouges taient closes sur son secret et parfois un sourire de flicit rayonnait dans ses yeux. Elle regardait peine M. Triphon pendant qu'il tait l; trs efface, elle faisait semblant de ne pas comprendre que tout ce qu'il disait et inventait tait uniquement pour elle. Seulement lorsqu'il partait elle levait un instant les yeux vers lui; et ce seul regard silencieux disait tout: tout ce qu'elle aurait voulu et n'osait dire. Elle habitait auprs de ses parents, avec son frre et deux jeunes soeurs, dans une jolie petite maison aux volets verts et au toit de chaume, sise un peu l'cart du village. Son pre tait jardinier de son tat et il y avait toujours de belles fleurs le long du mur, sous les fentres petits carreaux vert bouteille, qui semblaient sourire.
  • A six heures vint Sefietje avec sa bouteille. Tous burent leurs deux gouttes qui parurent les ranimer un peu. Mais il n'y eut ni chant, ni rire, ni aucune parole superflue. Ils demeuraient pensifs et graves. Ils songeaient Fikandouss, Pierken, tout ce qui tait pass....
  • A faster connection and Microsofts Windows Phone 8 software are among the features Nokia is touting as the handset maker tries to lure back consumers. Apple and Android now control almost 90 percent of Europes smartphone market, according to Strategy Analytics.
  • Les petites soeurs hochaient la tte d'un air grave et tout le monde tait d'accord qu'un temps pareil, s'il durait, c'tait la ruine. La conversation tournait aux plus sombres pronostics, comme de vieilles gens avec leur crainte enfantine de malheurs imaginaires. On e¹t dit que M. Triphon tait venu chez les Neirynck uniquement pour piloguer sur ce chapitre sans fin et que tout le reste tait sans intrt pour lui. La mre rentra avec la fiole remplie et la tendit au petit teilleur. Il sourit largement dans sa barbe blonde et se confondit en remerciements, promettant de rendre l'huile sous peu. a ne pressait pas, assura la mre Neirynck; et M. Triphon, sortant son tui, lui demanda s'il dsirait fumer un cigare.
  • This tout was common place. Numerous people walked the beach, trying to sell their rap music to tourists, hoping to make it big one day.
  • D'un pas press, M. Triphon retourna au village. Il se sentait rompu, comme aprs une dpense de forces excessive. Par la remise il rentra la fabrique o¨ les pilons dansaient et bondissaient toujours; et, travers le jardin sombre, il regagna la maison, o¨ Eleken s'apprtait mettre le couvert pour le repas du soir. Sa mre rangeait sa corbeille ouvrage et pronon?a quelques paroles banales. M. de Beule entra. Il n'avait pas l'air enjou; sa figure tait gonfle et rouge. Il parla un moment des affaires, sur un ton chagrin. Mme de Beule entreprit de le remonter; mais l'optimisme de sa femme l'irritait: il tait facile de voir tout en rose, quand on ne se sentait aucune responsabilit. Mme de Beule n'insista pas.
  • Il s'arrta oppress, le regard trouble, comme si un voile flottait devant ses yeux. D'un geste machinal de la main son front il essaya d'loigner quelque chose. Puis il reprit la lettre aux premires lignes et lut ces mots, qui furent comme autant de soufflets: ½Un si joli petit mignon, monsieur Triphon, et qui vous ressemble tout fait et Sidonie veut qu'il porte votre petit nom comme nom de baptme¬.
  • A low yield nuclear bunker buster will be touted as the most " humane " way to prevent further loss of life.
  • Ds six heures et demie du matin, nous tions dans la plaine et nous faisions l'exercice militaire, commands par l'instructeur Labranche. A sept heures et demie, l'exercice tait fini, la lecture des ordres du jour eut lieu. La fin de la campagne nous tait annonce, et nous recevions l'ordre de retourner dans nos foyers. Une seule chose nous intriguait, tout le bataillon avait re?u ordre de descendre la Saskatchewan et d'aller jusqu'aux Grands Rapides sur la "Baroness" et c'est peine si l'aile gauche du bataillon avait pu s'y placer d'une manire convenable. Aussi, malgr le plaisir de voyager ensemble, chacun trouvait un mot dire contre ceux qui semblaient avoir pris le parti de nous ramener chez nous comme des sardines en boite.
  • It was the day of the spring races at Mystic Park, and Bethany was filled with strangers. Horsemen, sporting men, sightseers, touts, race track gamblers, women in gay attire, and all the different kinds of persons usually seen at a country horse race in the State of Connecticut were on hand.
  • En dpit de tous ces obstacles et peut-tre mme cause d'eux, mercredi, le 1er avril, comme on m'annon?ait que le bataillon devait partir avant 24 heures, je pris mon parti tout coup et, sans plus hsiter, entrai dans la chambre de recrutement et demandai qu'on m'enrlt. On accueillit ma demande et 10 heures a.m. j'tais enrl membre de la compagnie No. 1. Je me fis immdiatement donner une tunique et tout l'accoutrement qu'il me fallait. Il me semblait ne pouvoir tre soldat sans cela.
  • Kaboul l'accompagnait et il n'essaya mme pas de le renvoyer. Il allait, il allait, tout droit devant lui perdre haleine; il courbait la tte contre le vent, ses pieds mouills faisaient gicler les flaques de boue avec un bruit de choses qui clatent, ses dents claquaient. Mais il ne sentait rien, ne voyait rien; il n'avait qu'une vision, une hantise: tre auprs d'elle, la revoir, la serrer entre ses bras....
  • Jeudi matin, rveil cinq heures et demi. Messe basse sept heures, l'occasion de la fte de l'Ascension. Beau temps frais. Les officiers se construisent une table rustique pour prendre leurs repas. Ce sont des troncs d'arbres placs sur des supports poss sur des pieux enfoncs en terre. Des branches sont places ?a et l pour remplir les interstices et galiser la surface de la table, le tout est couvert d'une grosse toile. Des troncs d'arbres servent de siges; c'est un luxe d'un genre nouveau. On s'aper?oit au souper que la provision de sucre est puise. La nuit est froide.
  • De loin, il vit clignoter les lumires des maisonnettes et il entendit le ronflement de l'coussoir dans la petite grange du voisin. Il vit l'homme, pareil un fantoche gristre, gambader sur ses planches bascule et per?ut le fredonnement de sa chanson, comme l'autre soir qu'il avait pass par l. Il s'arrta, la respiration coupe; et, devant lui, s'arrta aussi Kaboul, noir et immobile dans la clart vague de la lampe huile, comme un petit chien de bo¯te jouets. Et, de mme que la premire fois, M. Triphon eut une hsitation avant d'aller plus loin. L tout semblait si digne, si tranquille, si probe. Personne n'y paraissait songer mal; tout y parlait de bon travail et de devoir; lui seul venait s'y glisser comme un rdeur, un malfaiteur. Une sorte d'envie le mordit au coeur. Il jalousait cette pauvret, cet humble bonheur dans le devoir accompli, ce dur labeur du bon petit teilleur de lin, qui trouvait encore assez de charme dans son existence pour fredonner une chanson.
  • Dans le compte rendu de ces trente-cinq premiers jours de la campagne ainsi que dans tout le reste de cet ouvrage, je me suis born raconter les faits sans m'attacher beaucoup la forme de style sous laquelle je les ai prsents.
  • Comme vous nous pensons que ces hommes peuvent remplir dans leur pays des charges, tout aussi bien que tout tranger qui nous arrive de l'autre ct de l'ocan. Peut-tre que si ces procds avaient t suivis plus tt par d'autres fonctionnaires publics, nous n'aurions pas aujourd'hui tant de dsastres dplorer.
  • "Il me commande de vous dire que vous faites vous prt; car ce soldat ici est dispos tout cette heure de couper votre gorge!" —He orders me to ask you to get yourself ready; for this soldier, here, means to cut your throat within the hour!
  • He stole from shops and from other boys, absconded at nights to visit a night club and to tout for night club clients.
  • All this must be done in good order (le tout se fera avec ordre et methode) as far as possible retaining troops in reserve. The Imperial Camp near Mozhaysk, September, 6, 1812.
  • Jeanette's brother may be said to have suffered from a preponderance of opinion against him, for only Jeanette, and with less energy, Seth Long, were on his side. All Bucking Horse, angry Bucking Horse, was for stringing him up tout de suite. The times were propitious for this entertainment, for Sergeant Black, of the Mounted Police, was over at Fort Steel, or somewhere else on patrol, and the law was in the keeping of the mob.
  • "Je ne voudrais prononcer ces mots devant les seigneurs de France pour tout le monde!" —I would not speak those words before the gentlemen of France for all the world!
  • Energy conversion devices touts its magnesium based atomically based engineered hydrides as capable of storing hydrogen efficiently and effectively.
  • "One must be indulgent to little weaknesses; who is free from them, Andrew? Don't forget that she has grown up and been educated in society, and so her position now is not a rosy one. We should enter into everyone's situation. tout comprendre, c'est tout pardonner.* Think it must be for her, poor thing, after what she has been used to, to be parted from her husband and be left alone in the country, in her condition! It's very hard."
  • Il y trouvait les habitus attabls boire de grandes chopes de bire en plaisantant avec Fietje. Il se mlait leur compagnie, vidait comme eux des chopes, fumait des pipes en coutant les potins du village. A dix heures il se levait, la tte fumeuse et lourde, pour rentrer la maison. Le village semblait compltement abandonn et ses pas sonnaient creux entre les murs de silence. L'eau noire du canal glougloutait sous le pont de bois. Parfois, un bruit de sabots venait sa rencontre et il changeait en passant un bonsoir avec quelqu'un qu'il ne distinguait qu' moiti et ne reconnaissait pas. Les maisons dormaient derrire les volets clos. Seul, un cabaret, par ci par l, mettait les rectangles clairs de ses fentres dans tout ce noir.
  • OLED displays, used on Samsung's Galaxy S and Note smartphones, have been touted as the future display model to replace LCDs across the consumer electronics spectrum - from TVs to computers, laptops, tablets and smartphones. OLED is more energy efficient and offers higher contrast images than LCD, and is so thin that future mobile devices will be unbreakable, and will be able to be folded or rolled up like a newspaper.
  • Puis on continue la marche; toujours la mme foule, toujours le mme enthousiasme, et toujours les mmes acclamations. Partout des banderoles, des drapeaux, des festons, des saluts et des armes, et maints endroits des larmes de joie, d'orgueil et de triomphe. Nos concitoyens anglais ont fait beaucoup pour ajouter l'clat de la rception de nos troupes. Les bureaux du Pacifique, la Banque de Montral, le Bureau des Postes, le Saint Lawrence Hall, les Compagnies d'Assurance, les banques, le Mechanics' Hall, la rue McGill, toute belle, la partie de la rue Notre-Dame entre la rue McGill et la paroisse, ravissante; il faudrait tout un volume pour dcrire toutes ces belles choses et pour dire avec quelle bonne volont, avec quel coeur on a fait tout ?a.
  • Alors, il se remettait penser la pauvre jolie fille abandonne et tout ce qui s'tait pass entre eux. Ces jours si heureux d'autrefois, ces moments de passion ardente, qui avaient fait leur malheur tous deux, comme tout cela semblait lointain, vanoui.... Son coeur en tait tout oppress et des larmes lui mouillaient les yeux.
  • Almost before the anchor had splashed into the spawn-skeined water off the Apollo Bunder a native boat drew alongside and a very well-dressed native climbed up the companion-ladder in quest of me. I had sent King a wireless, but his messenger was away in advance of even the bankers' agents, who flock on board to tout for customs business.
  • En face du chemin d'accs la fabrique, de l'autre ct de la grand'rue, s'ouvrait une ruelle noire, entre deux pans de murs sombres. Quelques maisons ouvrires et tout de suite il fut dans les champs.
  • Tous les oiseaux de l'air, tous les poissons de l'onde, tout ce qui vole ou nage ou rampe dans le monde, Mourant pour leur plaisir des plus cruels trepas De sanglantes savours composent leurs repas. . . .
  • They accuse her of misleading the American people for political reasons in the run-up to the November 6 presidential election by playing down any al Qaeda links to the Benghazi, Libya, attack at a time when Obama was touting his record of successes against the militant movement.
  • Le lendemain, 6 mai, le lever eut lieu cinq heures et demie; dpart sept heures. La journe fut trs froide. Le vent du nord souffla continuellement. tout le dtachement tait en voitures. Quand on arrta pour le lunch une heure de l'aprs-midi on avait parcouru seize milles. Le capitaine Doherty qui commandait la compagnie No. 7 stationne au Fort Saskatchewan vint au camp faire une visite. tout le long du parcours, des terres bonnes et bien cultives s'offrirent la vue des soldats; de temps autre une modeste habitation variait la scne. On rencontre messieurs Brunelle et Chamberlain. Ceux-ci disent que les Mtis et les Sauvages ont le droit de leur ct, et qu'il faudra une arme de vingt mille hommes pour abattre la rbellion. Les Mtis sont trop avancs dans leur voie de rvolte pour se retirer, leurs ttes et celles de leurs chefs sont en jeu et ils sont disposs vendre chrement, leur vie.
  • Due to the high concentration of late night public houses, there is an ongoing problem with unlicensed taxi touts in the escheat area.
  • Un jour qu'il y rdait ainsi, contrlant machinalement l'ouvrage, le rectangle de soleil qu'y dessinait la porte d'entre s'obscurcit brusquement comme au passage d'un nuage, et il vit la silhouette d'un homme, debout sur le seuil, qui lentement s'avan?a vers lui, un sac pli en deux sous le bras. M. Triphon allait dj sa rencontre pour lui demander ce qu'il dsirait, quand tout coup ses sourcils se froncrent, et il se retint peine de le chasser d'un geste catgorique. L'homme devant lequel il se trouvait n'tait autre qu'Ivo, le petit teilleur de lin, voisin des Neirynck, celui que M. Triphon accusait d'avoir jas.
  • He had some little difficulty with the gendarmes of the custom house and the hotel touts, the latter of whom struggled for the possession of his manly form; but he finally escaped after being taken summarily to a caravanserai, where he left his luggage, and shortly afterwards set about finding the abode of Susan and Markworth.
  • Of more than a dozen tablets Microsoft and Intel touted for the new version of Windows, only five can be purchased for immediate U.S. delivery. Early demand for Microsofts first computer, the Surface tablet, seems "disappointing," said Craig Berger, an analyst at FBR Capital Markets. And computer makers have been hampered in introducing tablets by limits Microsoft imposed on which manufacturers got a crack at prototypes, and by delays in Intel power-management software.
  • L'un est tomb de tout son long dans un marais que l'obscurit lui cachait, un autre s'est frapp la tte sur une branche d'arbre, un troisime s'est massacr la figure sur une talle d'herbes sches, et personne n'a pris ni vu un Sauvage; ce n'est donc pas tonnant qu'on soit de mauvaise humeur. Le reste de la nuit se passa bien tranquille.
  • M. Triphon s'effor?ait de plaisanter avec eux; il tirait de grosses bouffes de sa pipe et sa face boursoufle luisait. En lui c'tait une lutte constante pour ne pas perdre son prestige de patron. Il devait tout prix conserver son autorit; et, d'autre part, il tenait, autant que possible, tre aimable envers ses ouvriers, surtout cause de Sidonie. Il la regardait la drobe, comme pour lire sur son joli visage en quelle disposition elle se trouvait. Parfois ce visage tait souriant et gentil, et M. Triphon se sentait tout heureux; mais, parfois aussi, il paraissait soucieux, morose; en ce cas, M. Triphon ne savait trop quelle attitude prendre. Le mieux tait de ne pas trop s'attarder en sa prsence; et, tout doucement, il s'en allait plus loin avec Kaboul, qui de temps autre s'asseyait par terre pour gratter ses puces l'aise.
  • But Lord, he had caught a Tartar! Outside at the end of the corridor, in full view, but out of earshot, of Narayan Singh, Yussuf Dakmar made a proposal to Jeremy that was almost perfect in its naive obliquity. There was nothing original or even unusual about it, except the circumstances, time and place. Green-goods men and blue-sky stock salesmen, race-course touts and sure-thing politicians get away with the same proposition in the U.S. every day of the week, and pocket millions by it. Only, just as happens to all such gentry on occasion, Yussuf Dakmar had the wrong fish in his net.
  • Et il prit le cadeau avec prcaution, entre ses gros doigts tremblants. M. Triphon se tourna vers Maurice, qui sourit en rougissant lgrement. En recevant, lui aussi trois cigares il regarda ses soeurs, d'un air presque triomphant. tout de suite il en alluma un.
  • Maintenant, mes amis, je comprends le lgitime dsir que vous avez d'aller embrasser vos familles en passant par l'glise o¨ vous allez remercier Dieu de vous avoir protgs tout spcialement.
  • Votre btiment--your sheep, shall become French--bien entendu--commenced our captor--"vid her cargaison--rig, and tout cela. Bien; c'est convenu. I shall not exact rigueur in mes conditions. If you shall have possible to take your sheep from nous autres Français--d'accord. Every man for himself et sa nation. Zere is the pavillion Français--and zere it shall fly, so long as we shall not help--mais--parole d'honneur, ze prize come cheep, and shall be sell very dear--entendez vous? Bien. Now, sair, I shall put you and all your peepl' on ze island, vere you shall take our place, while we take your place. Ze arm shall be in our hand, while ze sheep stay, but we leave you fusils, poudre et tout cela, behind."
  • Leo et Poeteken se montraient tout aussi pessimistes. Pee, le meunier, Bruun, le chauffeur, et les deux ½cabris¬ ne disaient rien. Les femmes, pareillement, restaient muettes, hormis Victorine, qui protesta violemment: ce serait une honte si on n'obtenait pas ?a. Feelken, qui tait devenu trs sombre et renferm ces derniers temps, hocha la tte en soupirant. On ne savait quelle dpression, quelle tristesse semblait dtruire leurs illusions.
  • Un bref silence. Bruun s'tait remis activer ses feux, mais Mme de Beule, sentant bien que l'on ne pouvait en rester l et qu'il fallait dire quelque chose, rassembla tout son courage.
  • L'auditoire, tout yeux, tout oreilles, retenait son souffle. Visiblement, il les tenait dj sous l'empire de son loquence routinire.
  • There is an old French proverb which says, tout vient a point a qui sait attendre, and this may be roughly interpreted, "Everything comes to the man who waits." Let's suppose that it comes to the boy.
  • Grande journe que celle d'hier. Rarement, peut-tre jamais encore, except lors de la visite du prince de Galles, Montral n'a vu pareil enthousiasme. La ville tait en bullition, les affaires tant suspendues, lo port vide, les chars urbains arrts, les commis partis des magasins; les ouvriers avaient dsert l'atelier, les typographes ont suivi le mouvement, les rues regorgeaient de monde, les drapeaux flottaient sur tous les difices, les maisons taient pavoises, la joie partout, les poitrines se gonflaient et poussaient chaque instant un formidable: VIVE LE 65LME! qui se rptait cent fois, mille fois, sur tout le parcours des braves volontaires.
  • Vers trois heures du matin, samedi, le train arrta. tout le monde fut bientt sur pied et le nom harmonieux de Biscotasing sonna comme une trompette aux oreilles moiti ouvertes des volontaires affams par le fameux repas de Mattawa. Si le nom fit une mauvaise impression sur l'esprit dj prjug des soldats, l'apparition de grands vaisseaux remplis de pruneaux confits, de fves rties, etc., leur remit le moral en ordre.
  • Il y avait six pilons, deux jeux de meules verticales broyer la graine et deux meules horizontales moudre le grain. tout cela se trouvait dans une sorte de large hangar, bas et sombre, aux noires solives. A ct, dans une salle plus claire et amnage avec quelque coquetterie, comme pour un objet de luxe, tait installe la machine vapeur, spare de l'huilerie par un mur aux larges baies vitres. Par ces baies et par les fentres au mur d'en face, du trou sombre qu'tait l'huilerie on apercevait les pelouses lustres et la majest des hautes frondaisons, dans le beau jardin d'agrment de M. de Beule.
  • A La Pomme o¨, depuis la fcheuse histoire, il n'avait non plus remis les pieds, l'accueil, lorsqu'il y revint, fut diffrent, mais gure plus agrable. La jolie Fietje tait seule derrire son comptoir quand il entra; et tout de suite elle feignit d'prouver une folle ga¯t.
  • "Can we continue with the matter at hand?" Olista looked mildly irritated. "We're hear to listen to your theory, not tout yourself for extra work."
  • Le lendemain six heures du matin le lever fut sonn. Vers huit heures on alla encore djeuner au village. A peine de retour on fit l'exercice, puis on commen?a les prparatifs pour faire la cuisine au camp. Des feux furent allums l'extrmit Est du camp et vers une heure la marmite tait suspendue. Le d¯ner ne fut prt que vers trois heures. Aussitt le d¯ner pris, les soldats se retirrent sous leurs tentes et tout tait tranquille quand tout coup un courrier apporta la nouvelle que des Sauvages s'taient camps deux milles du camp du 65me.
  • Je prends tout doucement les hommes comme ils sont, J'accoutume mon me soufirir ce qu'ils font . . . Oui, je vois ces dfauts dont votre me murmure Comme vices unis l'humaine nature, Et mon esprit enfin n'est pas plus offens De voir un homme fourbe, injuste, intress, Que de voir des vautours affams de carnage, Des singes malfaisants et des loups pleins de rage,
  • 'Toux les deux, la main dans la main, Nous poursuivions notre chemin, Sous la cleste vo¹te; Les doux chos mystrieux Rpter nos baisers joyeux tout le long--tout le long de la route.'
  • Malgr tout cela, il y eut fte au camp ce soir-l, On mangea du bacon, dont le major Perry nous avait fait prsent. C'tait bon, car c'tait nouveau; depuis Calgarry nous n'avions eu que du corn beef et des hard-tacks.
  • Oh! when they saw that I was a friend of the ladies, those Indian chaps behaved very decently; took me to their camp, gave me something to eat, and fixed me up as well as they knew how. Of course I was obliged to do the best I could with what they had to offer, and as paint constituted the principal part of their costume I was obliged to make use of it. They all took a hand at decorating me, and I must say that I think the tout ensemble of my appearance as an Ottawa warrior was rather neat.
  • La nuit se passa sans incident. A quatre Heures, jeudi, le 23 avril, tout le monde tait sur pied; neuf heures le camp tait lev et le bataillon gauche prt partir. Le lieut.-col. Smith fit l'inspection, puis l'on se mit en marche.
  • Le transport du bagage se fit avec une promptitude inaccoutume; chacun y mettait la main, sachant que c'tait la dernire fois qu'on aurait s'occuper de ce dtail. Quand tout fut dbarqu, on fit bouillir la marmite et chacun but avec satisfaction un pot de th chaud.
  • Messieurs de Saint-Sulpice, ayant leur tte le dvou, patriotique et bon cur Sentenne, avaient fait tout pour recevoir les braves Notre-Dame. Partout des drapeaux, des inscriptions et des festons et surtout une foule considrable qui remerciait Dieu du retour si heureux de nos troupes.
  • Ainsi se passa l'hiver. Il y eut d'abord des jours sombres, avec de lourds nuages, qui flottaient bas, comme s'ils taient chargs de boue; puis vinrent la neige et la gele; puis le dgel, puis encore de trs fortes geles, suivies d'une neige abondante par un vent glacial. Toute la contre tait ensevelie sous l'immense nappe blanche, les maisonnettes semblaient plus petites et prenaient des tons dcolors au milieu de tout ce blanc. La fume des chemines tait fauve et bistre dans le gris opaque du ciel.
  • Un peu avant l'heure de la fermeture, M. de Beule passa, comme toujours prcd de son fidle Muche. Il tait gros et rouge et avait l'air furieux, mais il s'en alla sans rien dire. Du reste, les ouvriers ne s'inquitaient plus du tout de ce qu'il leur pouvait dire. Ils le voyaient avec indiffrence. La crainte tait morte. Aprs M. de Beule vint M. Triphon, accompagn de Kaboul. Ils n'avaient aucun ressentiment contre M. Triphon. Sans malveillance, ils le virent passer.
  • Et voua, vaillant colonel en particulier, votre esprit de justice noua a concili l'estime des habitants du Nord-Ouest en adoptant des procds que tout homme juste doit approuver. Nous avons admir votre conduite quand vous avez tabli Edmonton une garde compose de Mtis.
  • Although making only a short stay, and in spite of the glum looks of the porters, he had everything carried carefully up to his room on the fourth floor. Glum looks were wasted on the bland Bellew, who lived by the motto "Je m'en fiche de tout le monde," and who on his own confession would have liked Africa to himself.
  • Quelques jours se passrent. La situation la fabrique ne se modifiait pas. Pierken et Fikandouss restaient absolument l'cart des autres ouvriers. Ils continuaient de refuser obstinment leurs gouttes et persistaient dans leur attitude distante et hostile. Ils semblaient plongs en des rflexions profondes. On e¹t dit que Pierken mditait l'excution d'un plan secret, que Fikandouss n'tait pas encore tout fait dispos suivre. Parfois ils tenaient de longs et mystrieux conciliabules, o¨ Fikandouss disait peine quelques mots. Il avait mauvaise mine et maigrissait vue d'oeil. Sauf le moment o¨ il s'entretenait avec Pierken, il n'changeait mot avec qui que ce f¹t et passait des journes entires sombrement absorb dans ses penses: ½a y est; il est mabouldisaient les autres. De toute son excitation fbrile, et souvent exagre, de jadis, il ne restait plus rien.
  • Aprs avoir press encore une fois la main leur colonel, les anciens membres retournrent la salle d'exercices o¨ ils eurent un lunch particulier. Des discours de circonstance furent prononcs par le capitaine DesRivires, prsident du comit de rception, et plusieurs autres. Dans son discours, le capitaine DesRivires flicita le capitaine Pratte et le sergent Ppin du zle dont ils avaient fait preuve pendant tout le temps que le comit s'tait occup de se prparer recevoir les volontaires du 65e. M. Beaudry, vice-prsident du comit fit aussi quelques remarques parfaitement appropries.
  • The very careful vineyards will make good wine as they usually do mais par tout le monde.
  • Telesoftware was touted as a method of training the unemployed, through intelligent viewdata sets, to design microcomputers and 64k memory chips.
  • L quatre heures, tout le monde tant revenu bord, le bateau continua sa route. Au moment du dpart, le maire de la localit, qui avait t colonel du 43e nous adresse la parole. Il parle une dizaine de minutes et, se faisant l'interprte de la population de Prince Albert, nous flicite du succs de nos armes, de notre courage etc, et termine en nous souhaitant un bon voyage. A peine partis, nous recevions des cigares dus la gnrosit du maire de Prince Albert.
  • Mme de Beule approuvait tout d'un hochement de tte. M. Triphon, conscient de la responsabilit qu'il allait assumer, prenait un air srieux, concentr, nergique. Il estima rapidement que son travail comme chauffeur ne l'empcherait pas d'aller parfois chez Sidonie. Et puis, il avait le dimanche. L'affaire, en somme, ne se prsentait pas trop mal; ils se remettaient de leur motion. Ils avaient presque une lueur de triomphe et mme de provocation dans le regard.
  • The fast LTE connection and Microsoft Corp. (MSFT)’s new Windows Phone 8 software are among the features Nokia is touting as it tries to lure back consumers who defected over the past five years. Apple and Android now control almost 90 percent of the European smartphone market, according to Strategy Analytics. Nokia, which once dominated global smartphone sales, competes for the rest with BlackBerry-maker Research In Motion Ltd. (RIM) and a handful of other also-rans.
  • The trailer was cleverly laid out: a bed across the far end, then a tiny bath, the cooking area, a dwarf table with tub armchairs, and a couch opposite the door, which Molly shut smartly behind me. The walls were hung with bike and biker photographs and posters touting cycle rallies. The TV set displayed a trophy cup surmounted by a little silver bike. On the TV screen, Charles Nelson Reilly stripped off his horn rims and hissed, "Mrs. Muir? Mrs. Muir, there is no ghost in this house!" Out here, all she could get was reruns of reruns.
  • Je saisis l'occasion pour remercier chacun des officiers qui m'ont assist de leur concours. Leur tmoignage, corrobor par les soldats sous leurs ordres, est de la plus grande valeur au point de vue de la vracit du rcit et son authenticit est au dessus de tout doute.
  • Pierken vita le coup et Fikandouss, qui s'tait lanc son secours, sauta la gorge de Berzeel avec une violence inou´e et le terrassa. D'une main il le tenait empoign par la peau du cou, de l'autre il lui martelait la figure coups de poing. Berzeel, surpris par la brusquerie de l'attaque et incapable de se dfendre, rlait. Koml se prcipita son secours, tapant tour de bras avec sa barre de fer sur le dos de Fikandouss. Et la bataille devenait gnrale, quand tout coup la queue de Muche pointa courte distance, suivi presque immdiatement de son ma¯tre. D'une secousse, M.
  • Ce feu d'artifice a obtenu tout le succs qu'on pouvait en attendre. Chaque pice lance s'levait des hauteurs prodigieuses et dcrivant sur le fond du firmament sem d'toiles, des arcs de feu et l'effet le plus merveilleux.
  • Il se contint, heureusement. Il tendit le poing derrire elles, qui s'empressaient, effarouches, de rentrer au village. Mais l'affront l'avait bless jusqu'au fond de l'me, mille fois plus que l'avanie subie auprs de Fietje et des clients la Pomme d'Or; la vague de colre passe, il se sentait malheureux et humili au point d'en pleurer. A prsent il savait assez ce qu'on pensait de lui au village. Il tait perdu, irrmdiablement perdu dans l'estime de tout le monde.
  • A une heure de l'aprs-midi, nous descendions Mattawa, L'apptit avait eu tout le temps de se faire ressentir chez les soldats, et ce fut avec joie qu'on se hta de descendre des chars pour aller d¯ner. Mais bernique! plusieurs furent dsappoints; malgr que ce f¹t le Vendredi Saint et qu'il y e¹t de la viande, le repas fut court; chacun se contenta de dvorer en imagination les mets qu'il s'tait promis de manger. Ici, l'on se procura des bas, etc., crainte d'en manquer plus tard; car plus on avan?ait, plus le froid augmentait. Le train continua sans arrt jusqu' Scully's Junction, o¨ l'on devait avoir souper; mais par malheur on n'avait pas t averti temps et l'on n'avait que des cigares pour les officiers.
  • Another Friday found me pulling into the dreary little parking lot over at Hillside. The summer fog hung cool and gray over most of the city, looming especially heavily out here. Ads in the paper and on TV touted swimsuits and cold beer at back yard barbecues, but the city felt more like some eerie dark mountaintop set of depressing movie.
  • Le lendemain matin, la fabrique, l'motion tait vive. Pierken avait parl la veille, sur la place publique, avec les trois trangers; il ne tarissait pas d'loges sur leur intelligence, leur connaissance approfondie des questions sociales, leur foi vibrante en un avenir meilleur et proche. Les camarades en taient tout remus; devant eux s'ouvraient des horizons inconnus, le bonheur.
  • Les volontaires se mirent table et firent honneur au repas tout en fraternisant avec leurs compagnons d'armes de Montral.
  • Avec une rapidit incroyable, l'atroce nouvelle s'tait dj partout rpandue; et, en un rien de temps, M. de Beule fut sur les lieux, ainsi que M. Triphon, Mme de Beule, Sefietje et Eleken. Les femmes n'osaient pas aller voir au grenier et se tenaient, angoisses, au pied de l'escalier. Mais M. de Beule s'avan?a tout de suite avec autorit et dcrta que M. le bourgmestre et M. le cur devaient tre immdiatement avertis. Leo, qui avait de bonnes jambes, fat expdi au chteau et Lotje alla qurir le cur. En attendant, dfense formelle, par ordre de M. de Beule, de toucher au cadavre.
  • L'emporte-pice de tout ceci, fut un cadre de grandeur considrable, couvert de produit chimiques au milieu duquel on avait inscrit le chiffre du "65e", en matire inflammable. Cette pice d'un genre particulier, mise en feu, arracha la foule des cris et des applaudissements.
  • Le colonel Stevenson, appel rpondre, dit qu'il s'associait de tout coeur la dmonstration du jour. Il tait heureux de serrer encore une fois la main aux braves du 65e, de les voir revenir gais et en bonne sant.
  • Ils l'avaient laiss en toute hte, abandonnant en arrire une cinquantaine de caissons, une centaine de charrettes, une quantit norme de fourrures et de provisions, en un mot, presque tout le butin qu'ils avaient pris Fort Pitt. On retrouva dans ce camp un billet de McLean, nous indiquant la direction que prenaient les Sauvages dans leur fuite. On campa cette nuit-ci sur le rivage. Vers les onze heures du soir, des prisonniers qui s'taient chapps de Gros-Ours, arrivrent au Camp au nombre de trois. Ces derniers donnrent toutes sortes de renseignements au gnral.
  • Un dimanche, la sortie de la grand'messe, on vit tout coup trois trangers, au beau milieu de la place communale, qui distribuaient autour d'eux des prospectus rouges; beaucoup de gens les prenaient et s'en allaient lire l'cart ce que portait l'imprim. D'autres dtournaient la tte d'un air de dgo¹t et de colre.
  • In the past month, Warren Buffett and Paul Krugman have each released opinion pieces that tout the 1950s as an exemplary era for the country. The top tax rate was as high as 91% but individual wealth and GDP still managed to grow like wildfire.
  • M. Triphon se sentait tout fait dprim, accabl. Il pressentait l'orage qui allait infailliblement s'amonceler sur sa tte. Il ne doutait pas qu'une explosion nouvelle ne f¹t imminente. Et alors? Et ensuite? Renvoy de la maison, sans moyens d'existence, vau les chemins? Il ne savait. tout tait possible et il craignait le pis. tout tait sombre, triste, incertain. L'avenir devant lui se dressait sous l'apparence d'un mur noir. Dcourag, il se dshabilla et se mit au lit. Il entendit son pre et sa mre monter pesamment l'escalier. M. de Beule parlait d'une voix chagrine de la besogne du lendemain; et elle lui rpondait en quelques mots vagues, sans signification. Peu aprs, il entendit monter Sefietje et Eleken. Sefietje toussait nerveusement, ce qui, chez elle, de mme que les pommettes rouges, tait toujours un signe d'agitation intrieure; et les jupes de la femme de chambre avaient un bruissement de fuite prcipite.
  • M. Triphon devint tout ple. Le pre et le frre! Il n'y avait plus du tout pens. Il se sentit envahir comme d'une coule froide.
  • Et il le rpta encore comme si, dans sa noire dsolation, il ne trouvait plus d'autres mots: ½C'est bien; c'est bien tout de mme, en une rvolte soudaine, il se fcha.
  • Also at the conference were members of the so-called Tenther Movement. The Tenther Movement touts the Tenth Amendment to the Constitution as supposedly supporting state sovereignty. They are not violent nor do they commit many crimes as the ROT militia does. They do not advocate treason and secession as the TNM does. But the Tenther Movement is every bit as misguided and ignorant of law and history as militias and secessionists.
  • Paul Howard, a buyers broker in Cherry Hill, N.J., says hes seen his fair share of discrepancies between home features touted in online listings and home features in reality. They run the gamut from so-called fully redone basements that turned out to be only partly finished, to eat-in kitchens that had standing-room only, and inflated square footage claims for bedrooms. When he dug in to see where the misstatements originated, he found that many often appeared early on: in the listings posted on the local multiple listing services (or MLSs) — the databases where listing agents maintain their postings and other information relating to properties.
  • Il passa le petit pont jet sur le ruisseau, la porte dans la haie, et se trouva avec Kaboul dans les champs. Comme tout y tait divinement calme et reposant! Comme tout y semblait bon, tout au bonheur d'exister, exempt de soucis! Les paysans taient occups leur saine besogne et dans le ciel lger les alouettes chantaient avec allgresse la douceur bnie du printemps. Une fra¯che odeur de sve et de renouveau montait de la terre.
  • "Je ne voudrais prononcer ces mots devant les seigneurs de France pour tout le monde!" —I would not speak those words before the gentlemen of France for all the world!
  • Le 27 de mai, le rveil a lieu six heures. Aussitt levs, l'on re?oit la nouvelle que le major Steele avait trouv les Sauvages et, en mme temps, l'ordre du gnral de se tenir prts partir. Le gnral part par terre avec l'Infanterie Lgre de Winnipeg et les waggons. Vers onze heures et demie a.m., l'on partit bord du Big-Bear au nombre de quatre-vingt-dix-neuf, officiers, sous-officiers, soldats et bateliers. tout le bagage fut laiss en arrire; chaque homme n'apporta que ses armes, sa capote et une couverte. A deux heures et demie a.m., un claireur vient annoncer que l'avant-garde est engage.
  • Well, Yamba, I say, came up and whispered to me. She had been studying my face quietly and eagerly, and had gradually come to see what was passing in my mind. She whispered that the chiefs, far from desiring me to kill the girl for a cannibal feast, were OFFERING HER TO ME AS A WIFE, and that I was merely expected to tap her on the head with the stick, in token of her subjection to her new spouse! In short, this blow on the head was the legal marriage ceremony tout simple. I maintained my dignity as far as possible, and proceeded to carry out my part of the curious ceremony.
(Burada yer alan örnek cümleler 100 ile sınırlı olup daha fazlasını görmek için tıklayınız.)
İngilizce'nizi geliştirmenin en iyi yollarından bir tanesi çokça okumaktır. Bu amaçla Blue Sözlük size aradınız her kelime için bol miktarda örnek cümle sunmaktadır. Bunun yanında İngilizce internet sitelerini okuyabilir, anlamını merak ettiğiniz kelimenin üzerine gelerek anlamını görebilirsiniz. İngilizce bir internet sitesi okumak için tıklayınız.
  • Aradığınız kelimenin sonuçlarını kelime listenize eklemek için Google ile ara işaretine tıklayınız. Listeye eklemiş olduğunuz kelimeleri görmek için ana menüden Kelime Listesine tıklayınız. Eğer kelimeyi listenize daha önce eklemişseniz, bu işaret Google ile ara şeklinde görünecektir.
  • Aradığınız İngilizce kelimeler için örnek cümleler sonuçların hemen altında verilmektedir.
  • Aradığınız kelimenin sonuçlarını word belgesi olarak kaydetmek için Word belgesi oluştur işaretine tıklayınız.
Her hakkı saklıdır. © 2011 Blue Sözlük
Sözlük x