Şu anda giriş yapmadınız. Giriş yapınız veya üye olunuz.
Kelime, sayı veya tarih giriniz.
a
tout
 |  Word belgesi oluştur  |  Listeye Ekle  | 
 
Seslendir:
Okunuşu: / taʊt / Okunuş kuralları
Dil: İngilizce
Hecelenişi: tout
Ekler: touts/tout·ed/tout·ing
Türü: fiil, isim


Tanımı:


f. ,
i. , k.dili müşteri aramak, simsarlık etmek;
oy toplamak;
yarış taliminde atları gizlice gözetlemek;
bahis tutan kimseye atlar hakkında önceden bilgi vermek;

i. yarış taliminde atları gözetleyip bahisçilere önceden bilgi veren kimse;
simsar

tout için örnek cümleler:

(Üzerinde olduğunuz kelimenin anlamını görmek için 'CTRL' tuşuna basınız veya kelimeye tıklayınız.!)
  • Dehors, devant la porte, il y eut tout coup un bruit de sabots qu'on secoue. Troubl dans sa batitude, M. Triphon leva des yeux inquiets.
  • Et il le rpta encore comme si, dans sa noire dsolation, il ne trouvait plus d'autres mots: ½C'est bien; c'est bien tout de mme, en une rvolte soudaine, il se fcha.
  • Charles Langford had been jailed for manipulating various stock activities through his popular CNBC show, Running With the Bulls. Companies lined up to stroke Langfords ego long enough to have their companies painted in a positive light. Green had never met Langford, but Langford had touted Organic Nation on several shows without the help of payola persuasion. Langford wasnt as honest in his other dealings, however, as he accepted mostly non-cash gifts from companies in the form of jet travel, limos, home entertainment equipment, all expense-paid trips, companionship, sports and concert tickets, food, clothing, golf clubs, and gift cards.
  • M. de Beule n'apprit la chose que trois jours plus tard. Comment, et par qui, M. Triphon ne savait; mais il s'en aper?ut tout de suite, pendant le repas, rien qu' voir le visage congestionn et froce de son pre, qui soufflait littralement de fureur concentre. Les traits consterns de sa mre disaient d'ailleurs abondamment qu'une scne avait dj eu lieu et qu'elle ne devait pas avoir t tendre. A table, M.
  • "Je ne voudrais prononcer ces mots devant les seigneurs de France pour tout le monde!" —I would not speak those words before the gentlemen of France for all the world!
  • For all the havoc Sandy unleashed upon New Jersey, the storm put Christie in a politically enviable position, especially now that he is formally seeking re-election next year and touted as a top prospect for the White House in 2016.
  • M. Triphon s'effor?ait de plaisanter avec eux; il tirait de grosses bouffes de sa pipe et sa face boursoufle luisait. En lui c'tait une lutte constante pour ne pas perdre son prestige de patron. Il devait tout prix conserver son autorit; et, d'autre part, il tenait, autant que possible, tre aimable envers ses ouvriers, surtout cause de Sidonie. Il la regardait la drobe, comme pour lire sur son joli visage en quelle disposition elle se trouvait. Parfois ce visage tait souriant et gentil, et M. Triphon se sentait tout heureux; mais, parfois aussi, il paraissait soucieux, morose; en ce cas, M. Triphon ne savait trop quelle attitude prendre. Le mieux tait de ne pas trop s'attarder en sa prsence; et, tout doucement, il s'en allait plus loin avec Kaboul, qui de temps autre s'asseyait par terre pour gratter ses puces l'aise.
  • Aprs avoir press encore une fois la main leur colonel, les anciens membres retournrent la salle d'exercices o¨ ils eurent un lunch particulier. Des discours de circonstance furent prononcs par le capitaine DesRivires, prsident du comit de rception, et plusieurs autres. Dans son discours, le capitaine DesRivires flicita le capitaine Pratte et le sergent Ppin du zle dont ils avaient fait preuve pendant tout le temps que le comit s'tait occup de se prparer recevoir les volontaires du 65e. M. Beaudry, vice-prsident du comit fit aussi quelques remarques parfaitement appropries.
  • Aprs Lotje, Zulma, ½La Blanche¬. Elle avait une jolie taille, mais, pour le reste, offrait la laideur navrante d'une dshrite: petits yeux chassieux et rougetres, cheveux blancs, sourcils blancs, cils blancs, teint blanchtre sans couleur. D'un caractre craintif et timide, il semblait y avoir dans son tre intime des ab¯mes de mlancolie. Elle parlait peu et riait rarement, comme pour loigner d'elle toute attention. Les hommes lui causaient une peur extrme et tout le monde avait t bahi le jour o¨ l'on avait appris ses relations avec Poeteken.
  • Grande journe que celle d'hier. Rarement, peut-tre jamais encore, except lors de la visite du prince de Galles, Montral n'a vu pareil enthousiasme. La ville tait en bullition, les affaires tant suspendues, lo port vide, les chars urbains arrts, les commis partis des magasins; les ouvriers avaient dsert l'atelier, les typographes ont suivi le mouvement, les rues regorgeaient de monde, les drapeaux flottaient sur tous les difices, les maisons taient pavoises, la joie partout, les poitrines se gonflaient et poussaient chaque instant un formidable: VIVE LE 65LME! qui se rptait cent fois, mille fois, sur tout le parcours des braves volontaires.
  • Cette foule s'tait encore accrue. A chaque instant de nouveaux visages s'y montraient, attirs par cette runion en plein air, o¨ tout le monde pouvait bien s'arrter quelques minutes vraiment, sans se voir accus plus tard d'y avoir particip dlibrment. Cette affluence inespre fouettait le tribun; il s'chauffait au son de ses propres paroles, il redoublait d'loquence et de violence, lorsque soudain un incident surgit qui l'arrta tout net au beau milieu de son discours.
  • L'auditoire, tout yeux, tout oreilles, retenait son souffle. Visiblement, il les tenait dj sous l'empire de son loquence routinire.
  • A dix heures, ils prenaient quelques instants de repos, tout de leur long tendus sur la berge, l'ombre des feuillages murmurants. C'tait l'heure de la goutte matinale. La bouteille restait rafra¯chir dans l'eau d'un foss et, dfaut du porto de madame la baronne, c'tait richement bon tout de mme.
  • "One must be indulgent to little weaknesses; who is free from them, Andrew? Don't forget that she has grown up and been educated in society, and so her position now is not a rosy one. We should enter into everyone's situation. tout comprendre, c'est tout pardonner.* Think it must be for her, poor thing, after what she has been used to, to be parted from her husband and be left alone in the country, in her condition! It's very hard."
  • Son air dsenchant semblait dire que pour lui tout charme en avait disparu depuis qu'elle ne s'y trouvait plus. Nouveau silence. Les bobines tambourinaient; la mre prparait le repas du soir prs de l'tre.
  • Grease was a surprise, but fitted into the 70s retro trend that was being so heavily touted earlier in the year.
  • Pour tout rsumer, la compagnie No. 7 n'a pas de souvenirs fcheux de son sjour au Fort Saskatchewan. S'il y avait des jours ennuyeux et des nuits d'alarme il y avait d'autre ct des heures de plaisir et d'amusement; et lorsqu'officiers comme soldats ramnent leurs penses ces jours de vie militaire, tous s'accordent rpter le vieil axiome: "s'il y a dans la vie de mauvais quarts d'heure, il y a aussi de belles journes."
  • Narayan Singh distributed largesse to about a hundred touts and hangers-on and we splashed off toward the hotel in two open landaus, through streets six inches deep in water except at the cross-gutters, where the horses jumped for fear of losing soundings. Abana and Pharpar, rivers of Damascus, were in flood as usual at that time of year, and the scavenging street curs had to swim from one garbage heap to the next. There was a gorgeous battle going on opposite the hotel door, where half a dozen white-ivoried mongrels with their backs to a heap of kitchen leavings held a ford against a dozen others, each beast that made good his passage joining with the defenders to fight off the rest. I stood on the hotel steps and watched the war for several minutes, while Grim went in with the others and registered as "Rupert Ramsden of Chicago, U.S.A., and party."
  • Il y trouvait les habitus attabls boire de grandes chopes de bire en plaisantant avec Fietje. Il se mlait leur compagnie, vidait comme eux des chopes, fumait des pipes en coutant les potins du village. A dix heures il se levait, la tte fumeuse et lourde, pour rentrer la maison. Le village semblait compltement abandonn et ses pas sonnaient creux entre les murs de silence. L'eau noire du canal glougloutait sous le pont de bois. Parfois, un bruit de sabots venait sa rencontre et il changeait en passant un bonsoir avec quelqu'un qu'il ne distinguait qu' moiti et ne reconnaissait pas. Les maisons dormaient derrire les volets clos. Seul, un cabaret, par ci par l, mettait les rectangles clairs de ses fentres dans tout ce noir.
  • Dimanche, 19.--Plus l'on approchait de Montral, plus la gaiet augmentait. Vers midi, l'on arriva North Bay. Il faisait une chaleur crasante. L'on se mit en rangs et l'on s'achemina vers le lac Nipissing. Ici chacun re?ut ordre de se dshabiller et de se laver. Pour plusieurs, l'ordre tait superflu, mais pour quelques-uns c'tait ncessaire. En quelques minutes, tout le bataillon tait l'eau et bientt tous se dbattaient au milieu des cris les plus joyeux. Aprs un bain d'une demi heure, l'on se rhabilla et l'on retourna aux chars en rangs. Un quart d'heure plus, tard nous tions encore en route, mais cette fois-ci, tous ensemble dans le mme train. Vers huit heures du soir l'on descendit Mattawa. Ici encore, une foule nombreuse nous attendait. Aprs un bon rveillon, l'on remonte bord des chars et, vers onze heures, nous continuons notre route.
  • The very careful vineyards will make good wine as they usually do mais par tout le monde.
  • Ce banal colloque suffit dgager l'atmosphre, alourdie de peine et de contrainte. Le tragique de la situation cdait une apprciation plus saine et plus modre. A quoi bon se dsoler en pure perte! Les choses taient ce qu'elles taient et les larmes n'y changeraient rien. La mre ne fit entendre nul reproche et les beaux sentiments gnreux dont M. Triphon tait tout gonfl reflurent vers les profondeurs de son me impressionnable. Comme d'un accord mutuel et tacite, ils ne parlrent plus du pass; et M. Triphon se sentit un moment l'aise, tel un simple ami venu faire une cordiale visite de politesse. Les soeurs rentrrent et furent s'asseoir devant leur ouvrage que toutes les trois reprirent, comme si rien n'tait arriv.
  • Ce chtif, ce silencieux Poeteken, qui avait la rputation de courtiser ½La Blanche¬, mais vraiment semblait par trop timide et insignifiant pour tre pris au srieux, s'il s'agissait des femmes et de l'amour; ce Poeteken nul, infime, inapte et incapable, avait tout de mme, en fin de compte, fait oeuvre d'homme. Un soir, lorsque Sefietje vint faire sa ronde habituelle avec la bouteille, elle trouva la ½fosse aux femmes¬ en proie la consternation la plus profonde et ½La Blanche¬ pleurant chaudes larmes.
  • Messieurs de Saint-Sulpice, ayant leur tte le dvou, patriotique et bon cur Sentenne, avaient fait tout pour recevoir les braves Notre-Dame. Partout des drapeaux, des inscriptions et des festons et surtout une foule considrable qui remerciait Dieu du retour si heureux de nos troupes.
  • This tout was common place. Numerous people walked the beach, trying to sell their rap music to tourists, hoping to make it big one day.
  • L'apparition de Sefietje avec sa bouteille, vers dix heures, tait un instant de dlicieux rconfort. Jeunes ou vieilles, toutes vidaient avec joie le verre d'alcool; et cela les ranimait. Elles faisaient un bout de causette avec Sefietje, qui avait bien le temps alors et s'asseyait volontiers sur une chaise, bouteille et petit verre en main. On parlait des autres ouvriers, surtout de ceux de la ½fosse aux huiliers¬, qui taient encore plus mauvais sujets que tous les autres. Sefietje dtestait les hommes, tous les hommes. Elle tait hostile l'amour, l'union des sexes sous n'importe quelle forme, mme au mariage lgal et bni par l'-glise. A coups d'insinuations plus ou moins voiles, elle dblatrait contre tout ce qui se passait la fabrique.
  • We watched the yachts starting, and a very pretty sight it was; but I have not the slightest recollection of their names, except that they are mostly those which have sailed before at Ryde. It is the tout ensemble of a regatta which makes up the interest; the white sails moving about, the number of craft dressed out with gay colours, the bands of music, the cheers as the winners pass the starting vessel, the eagerness of the men in the boats pulling about with orders, the firing of guns, the crowd on shore, the noise and bustle; and yet no dust, nor heat, nor odours disagreeable as at horse-races, where abominations innumerable take away half the pleasure of the spectacle. A gun was fired for the yachts to take their stations and prepare; a quarter of an hour flew by--another was heard loud booming along the water, and up went the white folds of canvas like magic--mainsail, gaff-topsail, foresail, and jib altogether. A hand ran aloft to make fast the gaff-topsail-sheet the moment the throat was up, and while they were still swaying away on the peak.
  • Il tait trs svre, trs convaincu de ses droits de ma¯tre absolu et de la ncessit d'une obissance passive de la part de ses infrieurs. Parmi ces infrieurs il rangeait d'ailleurs, avec les ouvriers de la fabrique et autres serviteurs, sa femme et son fils. Son autorit despotique pesait sur tout son entourage et chacun pliait et tremblait devant lui. Au fond, pourtant, il n'tait pas sans coeur. Son motivit tait mme parfois extrme et lui faisait faire des choses que sa raison dsapprouvait.
  • On vous envoie des waggons pour le transport. Vous emporterez avec vous tout le bagage, armes, habits et quipement de campagne de votre dtachement.
  • Ce moyen de transport est m¹ par la force du courant de la Saskatchewan, qui comme celui de toutes les rivires qui prennent leur source dans les Montagnes Rocheuses, est trs-rapide. Le systme qui fait fonctionner le bac est des plus simples et cependant il causa une certaine surprise aux volontaires qui ne l'avaient encore vu en opration. Une corde en fil de mtal est tendue d'une rive l'autre, fixe deux poteaux trs-levs sur l'une et l'autre rives. Deux petites roues courent tout le long de cette corde. A chacune de ces roues est attach un cble qui est fix autour d'une troisime roue bord du bac mme, vers le milieu. En faisant fonctionner cette dernire roue d'un ct ou de l'autre, la corde, pose dans la direction o¨ l'on veut aller, se raccourcit, attire le bac du ct indiqu et, le mettant dans le courant, l'entra¯ne sur la rive oppose.
  • Cette place s'appelle l'Anse du Tlgraphe. A peine revenus bord, on nous demande a signer la liste de paie ce que chacun fait avec plaisir tout en trouvant que l'on signe plus souvent qu'on ne voit la couleur de l'argent du gouvernement. Pourtant ces murmures taient bien inutiles, car quoi nous aurait servi notre argent dans un pays o¨ les magasins taient aussi rares que les chteaux? La nuit fut trs-froide.
  • Il passa le petit pont jet sur le ruisseau, la porte dans la haie, et se trouva avec Kaboul dans les champs. Comme tout y tait divinement calme et reposant! Comme tout y semblait bon, tout au bonheur d'exister, exempt de soucis! Les paysans taient occups leur saine besogne et dans le ciel lger les alouettes chantaient avec allgresse la douceur bnie du printemps. Une fra¯che odeur de sve et de renouveau montait de la terre.
  • Le colonel Stevenson, appel rpondre, dit qu'il s'associait de tout coeur la dmonstration du jour. Il tait heureux de serrer encore une fois la main aux braves du 65e, de les voir revenir gais et en bonne sant.
  • On y planta des rosiers sauvages et quelques fleurs des bois. Dieu prserve ces pauvres fleurs! que chaque printemps elles lvent plus haut leurs corolles nuances et rpandent autour de cette tombe un parfum divin! Qu'elles y restent comme souvenir de notre bataillon! et, lorsque l'ombre du jeune soldat errera dans la plaine, puissent leur varit de couleurs et leur douce senteur la faire sourire de joie et d'orgueil, en lui soufflant tout bas notre nom.
  • Une clture de pieux triple rang entourait tout le terrain et reliait entr'eux les bastions et la tourelle. Un foss de huit pieds de profondeur et de dix pieds de largeur sparait le fort de la plaine et, comme ce foss tait presque continuellement rempli d'eau, il rendait une attaque immdiate impossible de ce ct. Vis--vis la porte d'entre du fort lui-mme, un pont-levis se dtachait de la clture et s'abaissait pour recevoir les amis; une fois lev il coupait tout accs.
  • Berzeel tait le premier servir. Avec la figure toujours grave de quelqu'un qui sent tout le poids de sa responsabilit, il regarda vivement et la drobe la bouteille, comme s'il en jaugeait d'un seul coup d'oeil le contenu. Sefietje remplit le petit verre. Il le vida d'un trait, comme Bruun. Alors il hsita. Ses doigts tremblaient lgrement; il semblait vouloir donner et prendre la fois. Sefietje ne comprit pas trs bien; elle crut d'abord qu'il n'en dsirait pas davantage. Le petit verre et la bouteille eurent chacun un mouvement de oui et non, d'abord l'un vers l'autre puis en sens inverse, jusqu' ce que Sefietje e¹t enfin compris trs clairement et verst une seconde rasade. Berzeel eut un rictus de satisfaction, avec un sourire de ses petits yeux vifs.
  • All this must be done in good order (le tout se fera avec ordre et methode) as far as possible retaining troops in reserve. The Imperial Camp near Mozhaysk, September, 6, 1812.
  • A une heure de l'aprs-midi, nous descendions Mattawa, L'apptit avait eu tout le temps de se faire ressentir chez les soldats, et ce fut avec joie qu'on se hta de descendre des chars pour aller d¯ner. Mais bernique! plusieurs furent dsappoints; malgr que ce f¹t le Vendredi Saint et qu'il y e¹t de la viande, le repas fut court; chacun se contenta de dvorer en imagination les mets qu'il s'tait promis de manger. Ici, l'on se procura des bas, etc., crainte d'en manquer plus tard; car plus on avan?ait, plus le froid augmentait. Le train continua sans arrt jusqu' Scully's Junction, o¨ l'on devait avoir souper; mais par malheur on n'avait pas t averti temps et l'on n'avait que des cigares pour les officiers.
  • Il s'assit.... Il s'assit tout prs de Sidonie et la regarda avec tendresse. Sa respiration tait oppresse et haletante. La sueur perlait sur son front. La prsence importune des deux petites soeurs bahies et curieuses le gnait. Il les regardait avec impatience, comme pour les faire partir. Intimides, elles baissrent la tte et se remirent machinalement au travail. Les bobines tapotaient doucement.
  • "Je ne voudrais prononcer ces mots devant les seigneurs de France pour tout le monde!" —I would not speak those words before the gentlemen of France for all the world!
  • L'un est tomb de tout son long dans un marais que l'obscurit lui cachait, un autre s'est frapp la tte sur une branche d'arbre, un troisime s'est massacr la figure sur une talle d'herbes sches, et personne n'a pris ni vu un Sauvage; ce n'est donc pas tonnant qu'on soit de mauvaise humeur. Le reste de la nuit se passa bien tranquille.
  • C'tait chose curieuse, et personne ne savait ni ne comprenait comment cette rumeur s'tait propage; mais elle courait avec persistance, par tout le village.
  • Depuis l'vnement comme un voile invisible semblait s'tendre sur les tres et les choses. Les visages avaient une expression grave et concentre; plus aucun clat de ga¯t. On e¹t dit que tout cdait l'unique proccupation du travail; et les poulies ronflaient, les meules tournaient, les pilons rebondissaient, du matin au soir, sans que la moindre variation v¯nt apporter d'autres impressions, d'autres ides.
  • Ce feu d'artifice a obtenu tout le succs qu'on pouvait en attendre. Chaque pice lance s'levait des hauteurs prodigieuses et dcrivant sur le fond du firmament sem d'toiles, des arcs de feu et l'effet le plus merveilleux.
  • I start puffing, "You spend weekdays touting Arbor Day and planting trees. You go crazy. You become an alcoholic and drive while you're drunk. On a week-end visit, home. You drive over Old Lady Whittiker as she totters across Fern Street. They convict you of vehicular manslaughter. Or, let's say you use the information to snag a husband. It ain't right but it's smart. He'd be good sex. You'd get free tickets to the Blue Moon. That ain't all bad. What, Miss Candy is the answer? What prize will you win?" I step from the plumbing locker. I brush dirt from my dress. I pull a note pad and pencil from the top of my dress and begin to write. I walk over to the toilet. Wrinkle my nose. I flush the toilet and put the lid down. I walk through the bank to the empty safe. "So, Miss Candy, where's the money? Nobody had any money when they left. So where's the money? Things get curiouser and curiouser."
  • Le lendemain, 6 mai, le lever eut lieu cinq heures et demie; dpart sept heures. La journe fut trs froide. Le vent du nord souffla continuellement. tout le dtachement tait en voitures. Quand on arrta pour le lunch une heure de l'aprs-midi on avait parcouru seize milles. Le capitaine Doherty qui commandait la compagnie No. 7 stationne au Fort Saskatchewan vint au camp faire une visite. tout le long du parcours, des terres bonnes et bien cultives s'offrirent la vue des soldats; de temps autre une modeste habitation variait la scne. On rencontre messieurs Brunelle et Chamberlain. Ceux-ci disent que les Mtis et les Sauvages ont le droit de leur ct, et qu'il faudra une arme de vingt mille hommes pour abattre la rbellion. Les Mtis sont trop avancs dans leur voie de rvolte pour se retirer, leurs ttes et celles de leurs chefs sont en jeu et ils sont disposs vendre chrement, leur vie.
  • D'un pas press, M. Triphon retourna au village. Il se sentait rompu, comme aprs une dpense de forces excessive. Par la remise il rentra la fabrique o¨ les pilons dansaient et bondissaient toujours; et, travers le jardin sombre, il regagna la maison, o¨ Eleken s'apprtait mettre le couvert pour le repas du soir. Sa mre rangeait sa corbeille ouvrage et pronon?a quelques paroles banales. M. de Beule entra. Il n'avait pas l'air enjou; sa figure tait gonfle et rouge. Il parla un moment des affaires, sur un ton chagrin. Mme de Beule entreprit de le remonter; mais l'optimisme de sa femme l'irritait: il tait facile de voir tout en rose, quand on ne se sentait aucune responsabilit. Mme de Beule n'insista pas.
  • First to tout their wares tonight are dublin based quintet bell x1, a band who have had little or no favorable press.
  • Almost before the anchor had splashed into the spawn-skeined water off the Apollo Bunder a native boat drew alongside and a very well-dressed native climbed up the companion-ladder in quest of me. I had sent King a wireless, but his messenger was away in advance of even the bankers' agents, who flock on board to tout for customs business.
  • Puis on continue la marche; toujours la mme foule, toujours le mme enthousiasme, et toujours les mmes acclamations. Partout des banderoles, des drapeaux, des festons, des saluts et des armes, et maints endroits des larmes de joie, d'orgueil et de triomphe. Nos concitoyens anglais ont fait beaucoup pour ajouter l'clat de la rception de nos troupes. Les bureaux du Pacifique, la Banque de Montral, le Bureau des Postes, le Saint Lawrence Hall, les Compagnies d'Assurance, les banques, le Mechanics' Hall, la rue McGill, toute belle, la partie de la rue Notre-Dame entre la rue McGill et la paroisse, ravissante; il faudrait tout un volume pour dcrire toutes ces belles choses et pour dire avec quelle bonne volont, avec quel coeur on a fait tout ?a.
  • La nuit se passa sans incident. A quatre Heures, jeudi, le 23 avril, tout le monde tait sur pied; neuf heures le camp tait lev et le bataillon gauche prt partir. Le lieut.-col. Smith fit l'inspection, puis l'on se mit en marche.
  • Energy conversion devices touts its magnesium based atomically based engineered hydrides as capable of storing hydrogen efficiently and effectively.
  • N'importe, la Natse vivante devait avoir t bien belle dans sa jeunesse. Aujourd'hui encore, malgr son grand ge, elle avait conserv des traits d'une finesse et d'une puret remarquables, peine ravags par les profondes rides des annes. Le nez avait gard une ligne tout fait gracieuse, les sourcils s'arquaient sans dfaillance, et les dents taient restes absolument intactes. Natse rptait avec complaisance qu'elle n'avait jamais su ce qu'tait le mal de dents. Mais le corps tait tout ratatin. L, les annes de dur travail avaient accompli leur oeuvre. Tant que Natse demeurait assise on ne s'en apercevait gure, mais ds qu'elle se mettait debout et commen?ait marcher, on e¹t dit d'un bateau qui penche et louvoie. Ses compagnes, les jeunes surtout, s'en moquaient parfois, ce dont Natse tait trs vexe.
  • Dans la ½fosse aux femmes¬, plus rien qui les empcht de dire tout ce qu'ils voulaient. L aussi tout le monde tait son poste, hormis Victorine.
  • Plusieurs profitrent de cet arrt pour crire des lettres l'adresse de leurs parents et de leurs amis. Une demi-heure plus tard le train se remit en marche. Aprs quelques minutes de divertissement, les soldats se mirent au lit et tout rentra dans le silence.
  • Ils l'avaient laiss en toute hte, abandonnant en arrire une cinquantaine de caissons, une centaine de charrettes, une quantit norme de fourrures et de provisions, en un mot, presque tout le butin qu'ils avaient pris Fort Pitt. On retrouva dans ce camp un billet de McLean, nous indiquant la direction que prenaient les Sauvages dans leur fuite. On campa cette nuit-ci sur le rivage. Vers les onze heures du soir, des prisonniers qui s'taient chapps de Gros-Ours, arrivrent au Camp au nombre de trois. Ces derniers donnrent toutes sortes de renseignements au gnral.
  • Une tranche de deux pieds et demi de profondeur, faite en forme de carreau, a t creuse tout autour du terrain sur une longueur de deux cents verges; elle communique au moyen de quatre canaux avec un foss de cinq pieds de profondeur qui entoure la maison. Un abattis de branches la protge contre toute attaque immdiate. Des ponts mobiles ont t poss sur les canaux pour donner plus de facilits de transport aux voitures de charge qui stationnaient au fort. De fortes barricades ont t construites pour protger les portes et les fentres. Un mur en tourbe de six pieds de haut a t lev tout autour de la maison, au-dessus du foss. Vingt-huit meurtrires perces dans les murs compltent la dfense du Fort.
  • Avec une rapidit incroyable, l'atroce nouvelle s'tait dj partout rpandue; et, en un rien de temps, M. de Beule fut sur les lieux, ainsi que M. Triphon, Mme de Beule, Sefietje et Eleken. Les femmes n'osaient pas aller voir au grenier et se tenaient, angoisses, au pied de l'escalier. Mais M. de Beule s'avan?a tout de suite avec autorit et dcrta que M. le bourgmestre et M. le cur devaient tre immdiatement avertis. Leo, qui avait de bonnes jambes, fat expdi au chteau et Lotje alla qurir le cur. En attendant, dfense formelle, par ordre de M. de Beule, de toucher au cadavre.
  • Paul Howard, a buyers broker in Cherry Hill, N.J., says hes seen his fair share of discrepancies between home features touted in online listings and home features in reality. They run the gamut from so-called fully redone basements that turned out to be only partly finished, to eat-in kitchens that had standing-room only, and inflated square footage claims for bedrooms. When he dug in to see where the misstatements originated, he found that many often appeared early on: in the listings posted on the local multiple listing services (or MLSs) — the databases where listing agents maintain their postings and other information relating to properties.
  • Un soir, il y retourna. La jolie Fietje, que jadis il aimait tant embrasser en cachette, l'occasion, trnait comme de coutume, apptissante et tout sourire derrire son comptoir; une dizaine d'habitus s'parpillaient en divers groupes autour des petites tables. Le fils du notaire y tait, le fils du receveur, d'autres fils de notables. L'entre de M. Triphon fut salue d'un concert de cris et d'exclamations; Fietje, l'air d'une fleur entre les verres et les bouteilles de son comptoir, fut prise d'un rire roucoulant et inextinguible.
  • Jeanette's brother may be said to have suffered from a preponderance of opinion against him, for only Jeanette, and with less energy, Seth Long, were on his side. All Bucking Horse, angry Bucking Horse, was for stringing him up tout de suite. The times were propitious for this entertainment, for Sergeant Black, of the Mounted Police, was over at Fort Steel, or somewhere else on patrol, and the law was in the keeping of the mob.
  • There is an old French proverb which says, tout vient a point a qui sait attendre, and this may be roughly interpreted, "Everything comes to the man who waits." Let's suppose that it comes to the boy.
  • The recent groundswell of negative feeling against ticket touts has prompted the government to consider further legislation to combat ticket touting.
  • En dpit de tous ces obstacles et peut-tre mme cause d'eux, mercredi, le 1er avril, comme on m'annon?ait que le bataillon devait partir avant 24 heures, je pris mon parti tout coup et, sans plus hsiter, entrai dans la chambre de recrutement et demandai qu'on m'enrlt. On accueillit ma demande et 10 heures a.m. j'tais enrl membre de la compagnie No. 1. Je me fis immdiatement donner une tunique et tout l'accoutrement qu'il me fallait. Il me semblait ne pouvoir tre soldat sans cela.
  • 'Toux les deux, la main dans la main, Nous poursuivions notre chemin, Sous la cleste vo¹te; Les doux chos mystrieux Rpter nos baisers joyeux tout le long--tout le long de la route.'
  • Mme de Beule approuvait tout d'un hochement de tte. M. Triphon, conscient de la responsabilit qu'il allait assumer, prenait un air srieux, concentr, nergique. Il estima rapidement que son travail comme chauffeur ne l'empcherait pas d'aller parfois chez Sidonie. Et puis, il avait le dimanche. L'affaire, en somme, ne se prsentait pas trop mal; ils se remettaient de leur motion. Ils avaient presque une lueur de triomphe et mme de provocation dans le regard.
  • Alors, Sefietje avait langui et souffert, indiciblement. Elle avait tout mis en oeuvre pour le faire revenir; elle avait gmi, pleur, suppli, mais en vain. Bruteyn en avait assez et ne s'y laissait plus prendre. De ce jour datait, selon Natse, la haine froce, irrconciliable, que Sefietje avait voue aux mles et l'amour.
  • Ici se passa une comdie qui pour tre improvise n'en tait pas moins risible. Quand notre capitaine en eut plac quatre assez facilement, il s'occupa de trouver une place pour les autres. Il passa donc de voiture en voiture pour voir qui avait la charge la moins lourde. Alors chaque charretier faisait valoir de son mieux la charge qu'il avait et dprciait autant que possible la valeur de ses chevaux, qu'en toute, autre circonstance il aurait vants de son mieux. Aprs une demi-heure de pourparlers, tout le monde tait plac. Un des charretiers qui prtendait avoir deux mille livres pesant dans son wagon et un cheval qui boitait (lorsqu'il tait fatigu!) fut oblig d'en recevoir deux de nous sous peine de s'en retourner sans paie. Mais, aprs tout, nous tions embarqus sous condition"" et les charretiers en profitrent de leur mieux. Le capitaine leur avait dit que nous tions tous condescendants et que, lorsque les chemins seraient trop mauvais, il suffirait d'un mot de leur part pour allger leurs voitures."
  • Eleken ne dit plus rien et partit dans un envol de jupes plus sourd, mais, pendant tout le reste de la journe, on lui vit les yeux pleins de larmes. Et le soir, Sefietje, les pommettes en feu, vint annoncer Mme de Beule que, trs probablement, Eleken quitterait son service la fin du mois.
  • "Pass this way, then, miss--pass this way," said the automatic officer in a voice of brass. She passed, and passed, and finally found herself in a lobby, among a crowd of people of all sorts--seedy political touts, Irish priests and hurrying press-men. At one side of the lobby were more policemen and messengers, who were continually taking cards into the House, then returning and calling out names. Insensibly she drifted towards these policemen.
  • Mais aussitt il s'arrta, suffoqu, ne trouvant plus les mots. tout son corps tremblait. Maintenant qu'il tait l, il ne savait plus que faire ni que dire. Il tait venu pour la revoir, dans un lan de tendresse et de remords irrsistible et il n'avait pas une parole, pas un geste, pour exprimer le tumulte de ses sentiments. Il considrait Sidonie, qui gardait un mutisme farouche, et ses lvres frmissaient, sans articuler un son.
  • Un peu avant l'heure de la fermeture, M. de Beule passa, comme toujours prcd de son fidle Muche. Il tait gros et rouge et avait l'air furieux, mais il s'en alla sans rien dire. Du reste, les ouvriers ne s'inquitaient plus du tout de ce qu'il leur pouvait dire. Ils le voyaient avec indiffrence. La crainte tait morte. Aprs M. de Beule vint M. Triphon, accompagn de Kaboul. Ils n'avaient aucun ressentiment contre M. Triphon. Sans malveillance, ils le virent passer.
  • Il y retrouva Sefietje avec sa bouteille et son verre, entoure cette fois par les ouvrires qui buvaient ses paroles. Leurs yeux brillaient, les bouches taient ouvertes d'tonnement, tout travail semblait arrt. Mais ds qu'on l'aper?ut, fini! toutes s'occupaient exclusivement de leur ouvrage, tandis que Sefietje, les joues en feu, se htait de remplir le verre pour quitter l'atelier, sitt servie la dernire ouvrire. M. Triphon bourra sa pipe et les regarda toutes d'un coup d'oeil circulaire plein de mfiance. Mais rien ne trahissait leurs penses; elles parlrent un moment du temps, qui tait vraiment extraordinaire pour la saison; et, comme M. Triphon ne rpondait rien, toutes gardrent pareillement le silence: un silence gnant, qui dura deux ou trois minutes, jusqu' ce qu'il compr¯t l'inutilit d'une attente plus longue et, la mine renfrogne, quittt l'atelier.
  • L'on s'y rendit en rangs. Un sandwich au jambon accompagn de quatre ou cinq gteaux de diffrentes formes nous attendait. Au bout de chaque table un baril de Lager beer tait la disposition des plus altrs, et tout le monde l'tait; aussi chacun fit-il honneur tout.
  • A six heures vint Sefietje avec sa bouteille. Tous burent leurs deux gouttes qui parurent les ranimer un peu. Mais il n'y eut ni chant, ni rire, ni aucune parole superflue. Ils demeuraient pensifs et graves. Ils songeaient Fikandouss, Pierken, tout ce qui tait pass....
  • Oh! when they saw that I was a friend of the ladies, those Indian chaps behaved very decently; took me to their camp, gave me something to eat, and fixed me up as well as they knew how. Of course I was obliged to do the best I could with what they had to offer, and as paint constituted the principal part of their costume I was obliged to make use of it. They all took a hand at decorating me, and I must say that I think the tout ensemble of my appearance as an Ottawa warrior was rather neat.
  • They accuse her of misleading the American people for political reasons in the run-up to the November 6 presidential election by playing down any al Qaeda links to the Benghazi, Libya, attack at a time when Obama was touting his record of successes against the militant movement.
  • Cette sortie inattendue ne manqua pas de faire impression. Les visages des ouvriers devinrent tout coup srieux et ils n'eurent plus d'attention que pour leur besogne. Un bref instant M. Triphon sentit en lui la force et le prestige d'une victoire remporte.
  • Leo et Poeteken se montraient tout aussi pessimistes. Pee, le meunier, Bruun, le chauffeur, et les deux ½cabris¬ ne disaient rien. Les femmes, pareillement, restaient muettes, hormis Victorine, qui protesta violemment: ce serait une honte si on n'obtenait pas ?a. Feelken, qui tait devenu trs sombre et renferm ces derniers temps, hocha la tte en soupirant. On ne savait quelle dpression, quelle tristesse semblait dtruire leurs illusions.
  • Les volontaires se mirent table et firent honneur au repas tout en fraternisant avec leurs compagnons d'armes de Montral.
  • The 787 is highly touted because of its mostly lightweight carbon fiber construction, which airlines expect will help them save billions in fuel costs on long-haul routes.
  • L'emporte-pice de tout ceci, fut un cadre de grandeur considrable, couvert de produit chimiques au milieu duquel on avait inscrit le chiffre du "65e", en matire inflammable. Cette pice d'un genre particulier, mise en feu, arracha la foule des cris et des applaudissements.
  • It is funny how the least daring of each tribe are the ones that last the longest. Others may be revered, remembered for what they could have done, but they did not go the distance I have. Joie de vivre impaled them, but I persisted. They went out on top, in a brilliant burst of flames. James Dean and his beloved Porsche Spyder while I am Orson Wells touting boxed wine, Citizen Kane just a foggy recollection for those dim witted television commercial viewers.
  • Pendant les premiers jours, c'est--dire, jusqu' la fin du mois de mai, toute la garnison et surtout le capitaine taient sur des pines. Les travaux de fortification se poursuivaient de sept heures du matin six heures du soir et quelquefois mme la nuit. Les Sauvages des alentours taient dans un malaise perceptible et, malgr les remontrances des missionnaires qui leur apprenaient nous considrer comme des frres, ils attendaient avec anxit les rsultats des batailles qui se livraient dans l'est. Enfin la prise de Batoche dlivra les garnisons de leur fausse position. Plusieurs tribus qui avaient quitt leurs rserves l'arrive des troupes, revinrent s'y tablir la fin de mai et tout rentra dans L'ordre.
  • Le clbre chef Cris est tendu au fond d'un cachot tout neuf; de temps autre il se cache sous sa couverte jaune, et semble jouir de notre dsappointement. Son fils, g de douze ans peine, nous regardait avec de grands yeux noirs, honteux lui-mme d'tre expos aux regards des curieux qui venaient le voir comme une ble rare ou un hros froce.
  • Justin ne se le fit pas dire deux fois. Sursautant de peur, il repassa le seuil de l'huilerie en s'essuyant avec sa manche, qui lui barbouillait la joue en noir. Les autres se mirent rire, mais du bout des lvres, ne voulant pas faire un succs Fikandouss. Ils le regardaient la drobe, mfiants, drouts par cet norme changement qui s'tait opr en lui, les derniers temps. Il n'avait jamais t tout fait d'aplomb. Qui sait s'il n'tait pas en train de devenir compltement toctoc?
  • Je saisis l'occasion pour remercier chacun des officiers qui m'ont assist de leur concours. Leur tmoignage, corrobor par les soldats sous leurs ordres, est de la plus grande valeur au point de vue de la vracit du rcit et son authenticit est au dessus de tout doute.
  • It was the day of the spring races at Mystic Park, and Bethany was filled with strangers. Horsemen, sporting men, sightseers, touts, race track gamblers, women in gay attire, and all the different kinds of persons usually seen at a country horse race in the State of Connecticut were on hand.
  • Les camarades ne disaient pas grand'chose. Ils considraient Pierken avec des regards fixes et tonns. A son gard, il n'y avait plus chez eux aucune animosit. On e¹t dit qu'il tait dj devenu un tranger leurs yeux et ne faisait plus partie de leur entourage. tout de mme, ils regrettaient son dpart.
  • Soudain apparut la queue en trompette de Muche, suivi de M. de Beule, gonfl, cramoisi, terrible. Il fron?a comme un ouragan dans l'huilerie et aussitt M. Triphon l'entendit ½partir¬ avec frnsie; les perturbateurs avaient leur compte. Le bruit de ses clats de voix dominait le tonnerre trpidant des pilons. Il hurlait, comme toujours, qu'il flanquerait tout le monde la porte, et, hoquetant de rage, il revint avec Muche dans la cour, bouscula M. Triphon en jurant et se prcipita dans la ½fosse aux femmes¬, o¨ il recommen?a ½partir¬ avec ardeur, bien qu'elles ne fussent pour rien dans l'affaire.
  • Misricorde! Cet enfant! Il l'avait encore oubli! Elle le tendit vers lui bout de bras; et lui rapparut, cette fois tout prs, l'horrible petite figure grima?ante, avec cette peau qui semblait cuite, ratatine, corche, ces yeux spasmodiquement ferms, cette bouche baveuse qui soufflait des bulles.
  • Spink is a remarkably strong man, whose tout ensemble is highly characteristic of a north-country fisherman.
  • Dans l'aprs-midi, on nous apporte des provisions en masse. tout le bas du fort tait rempli de sacs de fleur, de sel, de bo¯tes de corn beef, de hard tacks et le reste. Quelques-uns des soldats se dcouragent, car il y a de quoi nous faire subsister jusqu'au printemps prochain.
  • Pierken vita le coup et Fikandouss, qui s'tait lanc son secours, sauta la gorge de Berzeel avec une violence inou´e et le terrassa. D'une main il le tenait empoign par la peau du cou, de l'autre il lui martelait la figure coups de poing. Berzeel, surpris par la brusquerie de l'attaque et incapable de se dfendre, rlait. Koml se prcipita son secours, tapant tour de bras avec sa barre de fer sur le dos de Fikandouss. Et la bataille devenait gnrale, quand tout coup la queue de Muche pointa courte distance, suivi presque immdiatement de son ma¯tre. D'une secousse, M.
  • Enfin six heures du matin le train arrta la Baie du Hron, En moins de cinq minutes tout le bataillon tait descendu en ligne. Pour la premire fois une pauvre ration de rhum fut donne chaque homme, et sans rien exagrer, elle avait t richement gagne. Bientt aprs on nous servit djeuner dans les chantiers du Pacifique. Certains journaux anglais, entr'autres le News de Toronto, ont rapport qu'en cet endroit les soldats avaient dvalis les magasins de la compagnie et bien d'autres histoires toutes aussi mensongres et infmes les unes que les autres. C'est ici l'endroit de rfuter ces sots rapports et de leur donner un dmenti formel. Jamais un rgiment dans de pareilles circonstances ne s'est aussi bien comport et c'est mme tonnant qu'aucun des mauvais rapports qui ont t faits n'ait le moindre fondement de vrit.
  • Another Friday found me pulling into the dreary little parking lot over at Hillside. The summer fog hung cool and gray over most of the city, looming especially heavily out here. Ads in the paper and on TV touted swimsuits and cold beer at back yard barbecues, but the city felt more like some eerie dark mountaintop set of depressing movie.
  • Leo et Pierken se prcipitrent en haut de l'escalier et, tout de suite, dans la pnombre, ils aper?urent Fikandouss pendu une poutre, la corde au cou. Une petite chelle, qu'il avait escalade, se trouvait encore ct de lui; et sa figure semblait noire, avec une langue pendante, qu'il avait l'air de vomir.
  • Le transport du bagage se fit avec une promptitude inaccoutume; chacun y mettait la main, sachant que c'tait la dernire fois qu'on aurait s'occuper de ce dtail. Quand tout fut dbarqu, on fit bouillir la marmite et chacun but avec satisfaction un pot de th chaud.
  • En voyant les tra¯neaux en attente les soldats poussent des cris de joie, on veut changer de transport tout prix et la nuit parait si belle que tous ont hte de s'enfoncer dans les profondeurs mystrieuses des bois que les feux de joie leur font apercevoir dans le lointain. L'on part en chantant et bientt les chos de la fort, rptent les gais refrains des chansons canadiennes.
  • A peine les soldats taient-ils descendus des chars que la, pluie commen?a tomber. Malheureusement il n'y avait aucun abri pour recevoir tous les soldats et plusieurs compagnies attendirent au-del d'une demi-heure exposes l'intemprie de la saison. Quelques murmures se firent entendre, mais ?a ne dura pas longtemps, car comme en bien d'autres circonstances semblables plus tard, le bon esprit des soldats reprit le dessus et bientt des chante joyeux se firent entendre. Quelques-uns, chantrent contre-coeur, mais tout le monde chanta.
(Burada yer alan örnek cümleler 100 ile sınırlı olup daha fazlasını görmek için tıklayınız.)
İngilizce'nizi geliştirmenin en iyi yollarından bir tanesi çokça okumaktır. Bu amaçla Blue Sözlük size aradınız her kelime için bol miktarda örnek cümle sunmaktadır. Bunun yanında İngilizce internet sitelerini okuyabilir, anlamını merak ettiğiniz kelimenin üzerine gelerek anlamını görebilirsiniz. İngilizce bir internet sitesi okumak için tıklayınız.
  • Aradığınız kelimenin sonuçlarını kelime listenize eklemek için Google ile ara işaretine tıklayınız. Listeye eklemiş olduğunuz kelimeleri görmek için ana menüden Kelime Listesine tıklayınız. Eğer kelimeyi listenize daha önce eklemişseniz, bu işaret Google ile ara şeklinde görünecektir.
  • Aradığınız İngilizce kelimeler için örnek cümleler sonuçların hemen altında verilmektedir.
  • Aradığınız kelimenin sonuçlarını word belgesi olarak kaydetmek için Word belgesi oluştur işaretine tıklayınız.
Her hakkı saklıdır. © 2011 Blue Sözlük
Sözlük x